Crassula namaquensis

Crassula namaquensis

Succulentopedia

Crassula namaquensis subsp. comptonii

Crassula namaquensis subsp. comptonii est une plante succulente vivace, mesurant jusqu'à 10 cm de haut, avec des rosettes basales et de courtes branches en dessous…


Crassula namaquensis subsp. lutea - Plantes succulentes

Crassula namaquensis subsp. lutea est une plante succulente vivace ornementale avec des rosettes basales vertes, jusqu'à 15 cm de long. Ils sont étroitement elliptiques, aigus, triangulaires à presque cylindriques. Les fleurs sont petites, jaunes et apparaissent au printemps.

Classification scientifique:

Famille: Crassulacées
Sous-famille: Crassuloideae
Genre: Crassula

Nom scientifique: Crassula namaquensis subsp. Lutea (Schönland) Toelken
Synonymes: Crassula lutea, Crassula namaquensis var. Lutea

Comment cultiver et entretenir Crassula namaquensis subsp. lutea:

Lumière:
Il prospère mieux sous une lumière vive avec un peu de lumière directe du soleil. Un rebord de fenêtre ensoleillé sera une position idéale pour ces plantes. Ils ne fleuriront pas sans la lumière du soleil et une lumière insuffisante entraînera le développement d'une croissance grêle.

Sol:
Il pousse bien dans un sol bien drainé avec un pH neutre. Ajoutez de la fibre de coco et de l'écorce de pin pour rendre le sol plus favorable au drainage.

L'eau:
Arrosez régulièrement, pendant la saison de croissance (avril à septembre), mais arrosez avec parcimonie en dormance (automne et hiver). Laisser sécher légèrement la surface du sol avant d'arroser à nouveau.

Température:
Il préfère des températures ambiantes idéales d'environ 60 ° F - 75 ° F / 15,5 ° C - 24 ° C. En hiver, pas moins de 50 ° F / 10 ° C. Le temps froid et le temps humide ne sont pas bons. Il perd sa couleur et devient jaune et pâteux.

Engrais:
Fertilisez toutes les deux semaines pendant la saison de croissance, du printemps à l'été avec un engrais liquide équilibré dilué de moitié. Ne pas fertiliser pendant l'hiver.

Rempotage:
Re-pot au printemps lorsque la plante devient liée aux racines ou que le sol doit être renouvelé. Il est préférable d'utiliser un bon pot solide et lourd car ces plantes sont bien connues pour être très lourdes. Un pot lourd les empêchera de basculer.

Propagation:
Il peut être facilement multiplié par des boutures de tige, des boutures de feuilles ou par des décalages basaux. Les boutures ou compensations doivent être prises au printemps. Prenez des boutures de tiges de 2 à 3 pouces de long et plantez-les dans un pot de 2 à 3 pouces d'un mélange à parts égales de mousse de tourbe et de sable et conservez-les à température ambiante normale dans la lumière filtrée brillante.

Ravageurs et maladies:
Il n'y a aucun problème sérieux de ravageur ou de maladie. Mais ils sont sensibles aux cochenilles, aux pucerons et aux maladies fongiques. Un arrosage excessif peut faire pourrir les racines.


Crassula namaquensis - jardin

Origine et habitat: Le sud de la Namibie vers le sud jusqu'au Namaqualand comme son nom l'indique fortement, mais aussi dans le Richtersveld en Afrique du Sud.
Habitat et écologie: Il pousse parmi les roches de quartzite.

La description: Crassula namaquensis est un arbuste succulent nain atteignant 100 mm de haut ayant une base robuste et des grappes de feuilles disposées en spirale. Ces feuilles sont floues, bleu pâle à bleu-vert en raison des poils particuliers qui sont épaisses sur la surface. Fleurs en tête terminale, blanches. Il est lié à Crassula tecta.
Habitude: Vivaces à rosettes basales, à vieilles feuilles non caduques.
Tiges: Bois vigoureux, plus ou moins ramifié, avec de courtes tiges traînant dans le sable.
Feuilles: Épais succulent, oblong, elliptique à oblancéolé, dressé, (4-) 10-35 mm de long (2-) 3-10 mm de large, aigu à obtus, plat à quelque peu convexe au-dessus et généralement très convexe en dessous à presque cylindrique, velouté, densément couvert de poils grossiers recourbés et repoussés et sans cils marginaux, gris à vert bleuâtre striés de brun de façon variable au sommet, vieilles feuilles persistantes.
Inflorescence: L'inflorescence est un thyrse qui produit généralement un dichasium sphérique terminal (parfois jusqu'à 3 ou plus en particulier en culture). Pédoncule de 2 à 10 (14) cm de long et recouvert de poils recourbés et pressés.
Fleurs: Blanc crémeux. Lobes de la corolle oblongs-triangulaires, de 2-3 mm de long avec des apex arrondis, avec des poils recourbés et des cils marginaux, verts à gris-vert. Corolle tubulaire, soudée à la base sur 0,6-1 mm, lobes blancs, crème à jaunes oblancéolés à presque panduriformes, rarement étroitement elliptiques, 3-8 (-10) mm de long, aigus à acuminés et attirés en un apex en forme de bec sans appendice dorsal. Étamines à anthères noires. Squames oblongues-cunéiformes, 0,7-1,1 x 0,2-0,6 mm, entières ou légèrement émarginées, charnues, jaunes à orange.
Saison de floraison: Printemps (dans l'habitat entre août et novembre).

Sous-espèces, variétés, formes et cultivars de plantes appartenant au groupe Crassula namaquensis

  • Crassula namaquensis"href = '/ Encyclopédie / SUCCULENTS / Famille / Crassulaceae / 27547 / Crassula_namaquensis'> Crassula namaquensis Schönland et Baker f. : (subsp. namaquensis) a des feuilles plus courtes, des tiges ligneuses robustes et des lobes de corolle blancs courts et à bec atteignant 10 mm de long. Répartition: Kamiesberg, au sud-est de la Namibie.
  • Crassula namaquensis subs. comptonii (Hutch. & Pillans) Toelken: les baux sont presque cylindriques, les lobes de la corolle mesurent 2-3 mm de long et sont jaunes. Distribution: région de Nieuwoudtville (Type: cap, col de Van Rhyn)
  • Crassula namaquensis subs. Lutea (Schönland) Toelken: a des feuilles coniques aiguës de 15-30 mm de long, des lobes de corolle très variables en longueur jaune de 7-9 mm de long. Distribution: Montagnes Swart Ruggens et Cedarherg. (Type: Cape, Bokkeveld Karoo)

Bibliographie: Principales références et autres conférences
1) Werner Rauh «Le monde merveilleux des plantes succulentes: culture et description de certaines plantes succulentes autres que les cactus» Smithsonian Institution Press, 1984
2) Cour Doreen «Flore succulente d'Afrique australe» CRC Press, 01 / giu / 2000
3) Stuart Max Walters «La flore du jardin européen: les dicotylédones» (Partie I) Cambridge University Press, 1989
4) Gordon D. Rowley "L'encyclopédie illustrée des plantes succulentes" Crown Publishers, 01 / août / 1978
5) Dr J.P. Roux «Flore d'Afrique du Sud» 2003
6) Foden, W. et Potter, L. 2005. Crassula namaquensis Schönland et Baker f. subsp. namaquensis. "Évaluation nationale: Liste rouge des plantes sud-africaines" version 2013.1. Consulté le 24/05/2014

Culture et propagation: Crassula namaquensis n'est pas si difficile à cultiver si vous vous souvenez de ne pas trop arroser l'été quand ils se reposent. C'est une petite plante qui est parfaite pour un jardin de fenêtre, un potager qui prendra le plein soleil, peu d'eau, les feuilles sont grises et ressemblent à des cornets de crème glacée à l'envers. Cela peut être difficile à trouver mais cela en vaut la peine. En culture, c'est un cultivateur de printemps et d'automne (dormance d'été). Quand il y a trop d'eau disponible en combinaison avec trop moins de lumière, les feuilles ne formeront pas les poils blancs denses caractéristiques et vous verrez le vert des feuilles entre les poils des feuilles, ce qui rendra la vue moins jolie.
Sol: Ils tolèrent un large éventail de sols et d'habitats, mais préfèrent un terreau très poreux pour augmenter le drainage. Vous pouvez faire pousser une plante dans un pot de 6 à 10 cm pendant des années et avoir des plantes parfaitement heureuses. Pour de meilleurs résultats, utilisez un pot peu profond.
Arrosage: Il s'agit en théorie d'un cultivateur de printemps, mais la zone d'origine est si sèche que les plantes sont pour la plupart opportunistes et pousseront lorsqu'elles auront la chance d'avoir de l'eau, alors fournissez de l'eau toute l'année. Alors gardez-le sur le côté plus sec que les autres Crassulas. Pendant les mois d'hiver, arrosez uniquement lorsque le sol devient complètement sec. Un sol humide provoque rapidement la pourriture des racines et des tiges, en particulier pendant les mois d'hiver froids, mais peut se resserrer s'il est pris en charge. Aucune eau ne devrait jamais être autorisée à se tenir autour des racines. Une faible humidité ambiante est toujours nécessaire. Les racines pourriront dans un sol toujours humide.
Fertilisation: Les plantes sont fertilisées une seule fois pendant la saison de croissance avec un engrais équilibré dilué à la moitié de la concentration recommandée.
Exposition au soleil: Une position ensoleillée fait ressortir les meilleures couleurs, elle doit être protégée d'une trop grande exposition en été. Ils ne font pas bien à l'ombre car ils ont tendance à s'étioler et à pourrir facilement.
Ravageurs et maladies: Les crassulas sont sensibles aux cochenilles.
Pourrir: La pourriture n'est qu'un problème mineur avec Crassula si les plantes sont arrosées et «aérées» correctement. Si ce n'est pas le cas, les fongicides n'aideront pas beaucoup. Des précautions doivent être apportées à l'arrosage, en les gardant au chaud et à l'humidité pendant la croissance, et plus frais et sec en dormance.
Rusticité: Bien que les plantes survivront au gel léger si elles sont conservées au sec (rustiques aussi bas que -5 ° C), elles doivent être protégées du gel pour éviter les cicatrices.
Utiliser: C'est une excellente plante en pot idéale pour la culture de rebord de fenêtre ainsi que dans les jardins de rocaille. À l'intérieur uniquement dans la position la plus lumineuse.
Taille: Retirez uniquement les épis de fleurs mortes.
Propagation: Ils sont facilement cultivés à partir de graines. Ils peuvent également être propagés par l'élimination des pousses, en supprimant une pousse latérale et en insérant la partie basale enfouie dans le sol. Cette pousse devrait s'enraciner dans un mois.


Voir la vidéo: Crassula ovata hobbit bonsai