Phytoplancton, les plantes à la base de la chaîne alimentaire

Phytoplancton, les plantes à la base de la chaîne alimentaire

NOUVELLES DU MONDE DE L'ENVIRONNEMENT

Le phytoplancton, les plantes à la base de la chaîne alimentaire, est en constante diminution dans les océans

27 août 2010

L'actualité doit être très préoccupante car on parle de Phytoplancton, c'est-à-dire de ces organismes végétaux de très petites dimensions (quelques millièmes de millimètre) qui ne sont que des algues capables de performer, grâce à l'énergie fournie par le soleil, photosynthèse de la chlorophylle., c'est-à-dire la transformation de composés inorganiques tels que l'eau et le dioxyde de carbone en éléments organiques comme le glucose, un élément de base à partir duquel, grâce à diverses réactions chimiques qui ont lieu à l'intérieur de la cellule, nous arrivons à la synthèse de tous les éléments organiques composés qui caractérisent les êtres vivants. Dans la pratique, nous parlons des dentistes de la survie de tous les organismes animaux, y compris l'homme.


Les chercheurs Daniel G. Boyce, Boris Worm et Marlon R. Lewis de l'Université Dalhousie au Canada (2), ont étudié et élaboré des mesures de 1899 à aujourd'hui, afin d'avoir une image complète de l'état de la concentration en phytoplancton. Les résultats obtenus sont déconcertants: ils montrent une diminution d'environ 40% par rapport à 1950 avec une diminution constante d'environ 1% par an.

«Le phytoplancton fournit de la nourriture à pratiquement tout l'écosystème, des poissons aux humains», déclare le Dr. Boyce et poursuit en disant que "le phytoplancton est également important pour maintenir des activités de pêche durables et la santé globale de la mer. Nous devons nous assurer qu'il ne continue pas à décliner" car il constitue finalement environ la moitié de tous les organismes végétaux de notre planète. .

La cause de cette diminution émise par les chercheurs est l'augmentation de la température des océans car il a été observé que les plus fortes baisses ont été enregistrées là où les eaux avaient subi des augmentations de température plus importantes et cela s'explique par le fait que plus chaud limite la quantité de nutriments qui pourraient être exploités par le phytoplancton pour sa survie.

Noter

  1. Photographie originale avec l'aimable autorisation de la NASA
  2. Les nouvelles ont été publiées par l'Université Dalhousie; tandis que l'étude complète La diminution globale du phytoplancton au siècle dernier vous pouvez le trouver dans le magazineNature en date du 29/07/2010 ou dont les auteurs sont Daniel G. Boyce, E Boris Worm tous deux du Département de biologie de l'Université Dalhousie, Halifax, Nouvelle-Écosse (Canada) et Marlon R. Lewis du Département d'océanographie de l'Université Dalhousie , Halifax, Nouvelle-Écosse (Canada).

Vidéo: What if the plankton disappeared?