Orbea rogersii

Orbea rogersii

Nom scientifique

Orbea lutea (N. E. Br.) Bruyns

Synonymes

Stapelia rogersii, Caralluma rogersii, Angolluma rogersii, Pachycymbium rogersii

Classification scientifique

Famille: Apocynacées
Sous-famille: Asclepiadoideae
Tribu: Ceropegieae
Sous-tribu: Stapeliinae
Genre: Orbea

La description

Orbea rogersii est une plante succulente qui forme des touffes de tiges dressées ou ascendantes. Il pousse jusqu'à 4 pouces (10 cm) de hauteur, s'étendant jusqu'à 20 pouces (50 cm) de diamètre. Les fleurs mesurent jusqu'à 3,5 cm de diamètre, ne se développent généralement pas complètement, profondément et étroitement lobées, lisses et vert pâle à l'extérieur avec quelques veines plus foncées et à l'intérieur jaune verdâtre pâle à blanc.

Rusticité

Zones de rusticité USDA 10a à 11b: de 30 ° F (−1,1 ° C) à 50 ° F (+10 ° C).

Comment grandir et prendre soin

Plusieurs espèces sont assez faciles à cultiver. D'autres, souvent ceux avec des tiges légèrement velues et des fleurs plus inhabituelles, sont plus difficiles et nécessitent un arrosage soigneux (avec un peu d'engrais) pendant la saison de croissance et un retrait complet de l'eau pendant les mois d'hiver. Une température hivernale minimale de 10 ° C (50 ° F) est acceptable, à condition que les plantes restent absolument sèches. Un banc de culture ou un incubateur chauffé peut aider les plantes délicates à traverser les mois les plus froids. Cependant, de nombreuses espèces vivent sous des arbustes dans leur habitat et préfèrent l'ombre légère plutôt que le plein soleil.

Un compost graveleux est essentiel et des pots en argile sont recommandés pour les espèces les plus délicates. Certains producteurs préfèrent un compost uniquement minéral pour minimiser le risque d'attaque fongique sur les racines. Une couche de sable à la surface du compost empêche l'humidité de s'accumuler autour de la base des tiges.

En gardant Stapelias et leurs racines exemptes de parasites tels que les cochenilles sont la véritable clé du succès car une attaque fongique se produit souvent en raison des dommages causés aux tiges par un insecte.

En savoir plus sur Comment cultiver et entretenir Stapelia.

Origine

Orbea rogersii est originaire du Botswana et du Zimbabwe.

Liens

  • Retour au genre Orbea
  • Succulentopedia: parcourez les plantes succulentes par nom scientifique, nom commun, genre, famille, zone de rusticité USDA, origine ou cactus par genre

Galerie de photos


Abonnez-vous maintenant et soyez au courant de nos dernières nouvelles et mises à jour.





Autres sources d'informations sur Orbea rogersii:

Nos sites Internet:

Sites Web externes:

Plantes africaines: un guide photo (Senckenberg): Orbea rogersii
Base de données sur les plantes africaines: Orbea rogersii
BHL (Bibliothèque du patrimoine de la biodiversité): Orbea rogersii
EOL (Encyclopédie de la vie): Orbea rogersii
épique (Centre d'information électronique sur les plantes): Orbea rogersii
Flore Zambesiaca site web: Orbea rogersii
GBIF (Centre mondial d'information sur la biodiversité): Orbea rogersii
Google: Web - Images - Chercheur
SOURIRE (Réseau d'information sur les ressources en matériel génétique): Orbea rogersii
iNaturaliste: Orbea rogersii
IPNI (Index international des noms de plantes): Orbea rogersii
Science végétale JSTOR: Orbea rogersii
Catalogue de l'herbier Kew: Orbea rogersii
Base de données mondiale Mansfeld sur les cultures agricoles et horticoles: Orbea rogersii
Plantes du monde en ligne: Orbea rogersii
Tropicos: Orbea rogersii
Wikipédia: Orbea rogersii

Copyright: Mark Hyde, Bart Wursten, Petra Ballings et Meg Coates Palgrave, 2002-21

Hyde, M.A., Wursten, B.T., Ballings, P. et Coates Palgrave, M. (2021). Flore du Zimbabwe: Information sur l'espèce: Orbea rogersii.
https://www.zimbabweflora.co.zw/speciesdata/species.php?species_id=146730, récupéré le 26 mars 2021

Dernière mise à jour du logiciel du site: 26 mars 2018 14h01 (GMT +2)
Conditions d'utilisation


Orbea rogersii - jardin

Origine et habitat: Botswana (et Zimbabwe?).
Habitat et écologie: Orbea rogersii pousse dans des sols variés, dans les prairies, parmi les arbres clairsemés.

  • Orbea rogersii (L. Bolus) Bruyns
    • Charrues Angolluma rogersii (L. Bolus)
    • Caralluma rogersii (L. Bolus) E.A.Bruce et R.A.Dyer
    • Pachycymbium rogersii (L. Bolus) M.G. Gilbert
    • Stapelia rogersii L. Bolus

La description: Orbea rogersii (L. Bolus) Bruyns a d'abord été considéré comme un Stapelia mais ses personnages, pris ensemble, semblent mieux le situer Orbea ou alors Caralluma. C'est, cependant, plutôt une forme anormale qui n'a pas de parents proches. C'est une succulente naine à tige molle assez répandue en culture pour les jolies fleurs jaune vif souvent très nombreuses à poils clavés et vibratiles qui forment une frange au centre de la corolle. Ces poils restent à peine immobiles et se déplacent dans la moindre brise, attirant peut-être les insectes. En âge, il forme de grandes touffes ou des tapis de végétation.
Tiges: Érigés ou ascendants, et ramifiés de la base à 10 cm de long et 8 mm de large, côtés cannelés Tubercules subulés, très aigus, ascendants ou s'étalant horizontalement.
Inflorescences: 3 - 4 par tige, à plusieurs fleurs. Pédoncule de 13 à 15 mm de long. Sépales de 3 à 4 mm de long. Corolle de 30 à 35 mm de diamètre jaune pâle, plate, profondément incisée, partie unie de 5,6 mm de diamètre. Lobes de la corolle atteignant 14 mm de long et moins de 4 mm de large linéaires, aigus, courbés vers l'intérieur ou ascendants, les marges dans la partie supérieure tournent, sur le côté basalement ciliées, en forme de club. Poils transparents de 1,7 mm de long dirigés vers l'intérieur. Corona jaunâtre env. 3,5 mm de diamètre, marges violettes. Les lobes coronaux externe et interne ne sont que faiblement unis à la base. Lobes de la couronne interne d'environ 2 mm de long rectangulaires, à l'intérieur avec rainure longitudinale, dentés apicalement, étalés horizontalement à la base, pliés apicalement vers le haut. Lobes de la couronne externe largement triangulaires vus de dessus, divisés en 2 appendices filiformes à la base, appendice apical 5. 7 mm dressés montant sur la tête du style et entrelacés, appendice basal 5 5 mm, filiforme, dressé, entrelacé avec lui-même.

Bibliographie: Principales références et autres conférences
1) Focke Albers, Ulrich Meve "Manuel illustré des plantes succulentes: Asclepiadaceae: Asclepiadaceae, volume 4" Springer Science & Business Media, 2002
2) Cour Doreen «Flore succulente d'Afrique australe» CRC Press, 01 / juin / 2000
3) Bruyns, P.V. "Monographie d'Orbea et de Ballyanthus (Apocynaceae-Asclepiadoideae-Ceropegieae)" Monographies de botanique systématique 63 pages 160 - 162. 2002
4) Hyde, M.A., Wursten, B.T., Ballings, P. et Coates Palgrave, M. (2014). "Flora of Zimbabwe: Species information: individual images: Orbea rogersii." http://www.zimbabweflora.co.zw/speciesdata/image-display.php?species_id=146730&image_id=1, récupéré le 27 octobre 2014


Orbea rogersii Photo par: Giuseppe Distefano

Envoyez une photo de cette plante.

La galerie contient désormais des milliers d'images, mais il est possible d'en faire encore plus. Nous recherchons, bien sûr, des photos d'espèces non encore montrées dans la galerie mais pas seulement cela, nous recherchons également de meilleures photos que celles déjà présentes. Lire la suite.

Culture et propagation: Orbea rogersii est l'une des espèces les plus faciles à cultiver mais sujette à la pourriture des racines en raison d'un arrosage excessif et du manque d'air frais.
Milieu de rempotage: Puisque les racines sont assez peu profondes, utilisez un compost graveleux et très drainant. Un supplément de perlite ou de pierre ponce convient, et les pots en argile aident les plantes à sécher entre les arrosages.
Humidité: Arrosez normalement pendant la saison de croissance, rarement en hiver.
Printemps: Au printemps, les laisser sous la pluie peut leur fournir l'eau dont ils ont besoin.
L'été: En été, ils pousseront bien en plein soleil ou à mi-ombre et toléreront de fortes pluies, mais seront tout aussi heureux si la saison est sèche.
L'hiver: Il est généralement recommandé de les hiverner dans des conditions chaudes (à 10 ° C), mais malgré leurs origines africaines, ils semblent bien pousser et fleurir sans la chaleur supplémentaire que l'on aurait pu juger nécessaire, et des températures occasionnelles proches de 0 ° C ( ou moins) sont tolérés, s'ils sont conservés au sec.
Noter: À l'intérieur uniquement dans la position la plus lumineuse.
Ravageurs et maladies: Il est assez résistant à la maladie du «Balck spot» des asclépiades.
Propagation: La multiplication se fait principalement à partir de boutures.


Voir la vidéo: Asclepiadoideae with Flowers