Dorstenia hildebrandtii

Dorstenia hildebrandtii

Nom scientifique

Dorstenia hildebrandtii Engl.

Synonymes

Dorstenia hildebrandtii var. hildebrandtii, Dorstenia braunii, Dorstenia brevifolia, Dorstenia marambensis, Dorstenia polyactis

Classification scientifique

Famille: Moracées
Tribu: Dorstenieae
Genre: Dorstenia

La description

Dorstenia hildebrandtii est une plante rhizomateuse ou tubéreuse qui atteint 2,3 pieds (70) cm de hauteur. La tige est ascendante à érigée, ramifiée ou non ramifiée, charnue à parfois épaisse et succulente, et jusqu'à 4 cm de diamètre. Les feuilles sont vertes et disposées en spirale. Les fleurs sont vertes et mesurent 1,3 cm de diamètre.

Rusticité

Zones de rusticité USDA 10b à 11b: de 35 ° F (+1,7 ° C) à 50 ° F (+10 ° C).

Comment grandir et prendre soin

DorsteniaCe sont des plantes chaudes et aimantes, et elles ont besoin d'un peu plus d'eau que les plantes succulentes ordinaires. Ils ont besoin d'un terreau bien drainé et leurs besoins en eau varient selon la saison de l'année. Eau régulièrement abondante du printemps à l'automne. Laissez le sol sécher légèrement entre les arrosages, mais assurez-vous qu'ils ne se dessèchent jamais complètement. Pendant les mois d'hiver, ils ont tendance à passer au moins partiellement en dormance. Pendant cette période, arrosez très peu. Donner aux plantes une position chaude et ensoleillée peut donner de belles plantes à croissance compacte. Il est recommandé de fertiliser les plantes de temps en temps pendant leur période de croissance avec un engrais riche en potasse et en phosphore.

Avec une variation de température élevée entre les heures de jour et de nuit et des pluies assez fréquentes, le temps printanier peut favoriser le développement de maladies fongiques, qui doivent être traitées de manière préventive avec un fongicide systémique.

Dorstenias sont généralement multipliés par graines. De nombreuses espèces sont autofertiles. Leurs graines sont expulsées de manière explosive des têtes de graines mûres et susceptibles de peupler des pots à plusieurs mètres de distance. Ils peuvent également être propagés par boutures. Pour en savoir plus: Comment cultiver et prendre soin de Dorstenia.

Origine

Dorstenia hildebrandtii est originaire du Kenya, de la Tanzanie, de l'Ouganda, du Zaïre, du Burundi, du Rwanda et du Mozambique.

Liens

  • Retour au genre Dorstenia
  • Succulentopedia: parcourez les plantes succulentes par nom scientifique, nom commun, genre, famille, zone de rusticité USDA, origine ou cactus par genre

Galerie de photos


Abonnez-vous maintenant et soyez au courant de nos dernières nouvelles et mises à jour.





Dorstenia hildebrandtii - jardin

Nom scientifique accepté: Dorstenia hildebrandtii
Bot. Jahrb. Syst. 20: 146 1894

Origine et habitat: Tanzanie.

La description: Dorstenia hildebrandtii f. crispa est l'une des formes géographiques ou morphologiques de la très variable Dorstenia hildebrandtii. Il semble à l'origine cultivé par Specks à partir de matériel collecté en Tanzanie (mais je ne sais jamais avec certitude). Il a un mérite horticole indubitable et devient rapidement populaire dans les collections spécialisées de plantes succulentes. Il a une base caudiciforme charnue, globuleuse à poire, brun rougeâtre, gonflée, dont le sommet s'allonge en une pousse ramifiée surmontée de feuilles gris-bleuâtre pâle. Selon l'exposition et l'irrigation, le caudex est vert ou marron violacé.
Caudex (base de la tige): Hors-sol, bulbeux, gonflé, juteux, jusqu'à 5 cm de diamètre.
Tige (partie feuillue): Ascendant à érigé, ramifié ou non ramifié (les branches souvent arrêtées, avec des feuilles minuscules), charnues à parfois épaisses succulentes, d'environ 5 à 10 mm d'épaisseur au-dessus, tachetées de rougeâtre, glabres. Cicatrices de feuilles, stipules et inflorescences visibles et proéminentes.
Feuilles: Sessiles ou presque sans pédoncule, disposés en spirale, charnus, oblongs à elliptiques, aigus, se rétrécissant cuneately à la base, 1-12 cm de long, 3-16 mm de large, vert grisâtre pâle ou bleuâtre avec des côtes plus foncées. Bordure irrégulièrement grossièrement crénelée à dentée, nerfs latéraux non saillants. Stipules subulées, de 1 à 2 mm de long.
Inflorescence: Solitaire (ou par paires) latéral, rond presque étoilé ou étroitement elliptique. Réceptacle vert à violet foncé de 12 mm ou plus de diamètre, suborbiculaire à en forme d'entonnoir, appendices d'environ 5–12, triangulaires, effilés linéaires, à en forme de bande ou filiformes, très inégaux, de 4 à 25 mm de long, avec des dents triangulaires inégales intercalées , formant un bord crénelé à denté, finement duveteux.
Fleurs femelles: Nombreux bifides de style dispersés. Corps endocarpe ovale à tétraédrique, d'environ 1-1,5 mm de long, verruculose sauf sur la face ventrale.
Fleurs mâles: Lobes du périanthe bondés (2) 3 (4) étamines (2) 3 (4).
Fruit: Ovoïde, verruqueux.
Saison de floraison: Du printemps à la fin de l'automne.

Sous-espèces, variétés, formes et cultivars de plantes appartenant au groupe Dorstenia hildebrandtii

  • Dorstenia hildebrandtii Engl. : a une base bulbeuse charnue, brun rougeâtre, gonflée (caudex) avec une pousse simple ou ramifiée atteignant 70 cm de haut couronnée par des feuilles. Distribution: pousse dans des habitats secs au Congo, au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda, au Zaïre, au Burundi, au Rwanda et au Mozambique.
  • Dorstenia hildebrandtii F. crispa"href = '/ Encyclopédie / SUCCULENTS / Famille / Moraceae / 29214 / Dorstenia_hildebrandtii_f._crispa'> Dorstenia hildebrandtii f. crispa
  • Dorstenia hildebrandtii f. rubra
  • Dorstenia hildebrandtii var. schlechteri (Engl.) Hijman: jusqu'à 70 cm de hauteur tiges minces, la base non gonflée ni tubéreuse, mais élancée et rampante, les tiges souvent non ramifiées. Distribution: Pousse dans les habitats mésiques de l'est de la Tanzanie et du Kenya

Bibliographie: Principales références et autres conférences
1) J. Hutchinson et A. B. Rendle "Flore de l'Afrique tropicale" Vol 6 Partie 2, page 17 1916
2) C. C. Berg «Flora Zambesiaca» Vol 9 Partie 6, page 13 1991
3) Urs Eggli "Manuel illustré des plantes succulentes: les dicotylédones" Springer Science & Business Media, 2002
4) Werner Rauh «Le monde merveilleux des plantes succulentes: culture et description de certaines plantes succulentes autres que les cactus» Smithsonian Institution Press, 1984
5) Stuart Max Walters «La flore des jardins européens: les dicotylédones (partie I)» Cambridge University Press, 1989
6) Jacobsen «Lexique des plantes succulentes» Littlehampton Book Services Ltd. 1974
7) Edgar Lamb, Brian Lamb "La référence illustrée sur les cactus et autres plantes grasses" Volume 5 Blandford Press, 1978
8) Alfred Byrd Graf «Exotica, série 4 internationale: cyclopédie picturale de plantes exotiques des régions tropicales et quasi-tropiques» Éditeurs Roehrs Co., 1982
9) Autorité de la liste rouge des plantes d'Afrique de l'Est de l'UICN CSE 2013. «Dorstenia hildebrandtii. La Liste rouge de l'UICN des espèces menacées. Version 2014.2. . Téléchargé le 27 octobre 2014
10) Berg, Cornelis C. "Moreae, Artocarpeae, et Dorstenia (Moraceae), avec des introductions à la famille et Ficus et avec des ajouts et des corrections à la monographie 7 de Flora Neotropica". Flora Neotropica 83: 1–346. 2001


Dorstenia hildebrandtii F. crispa Photo par: Giuseppe Distefano
Dorstenia hildebrandtii F. crispa Photo par: © Plantemania
Dorstenia hildebrandtii F. crispa Photo par: © Plantemania
Dorstenia hildebrandtii F. crispa Photo par: © Plantemania

Dorstenia hildebrandtii - jardin

Origine et habitat: Originaire d'Afrique tropicale (République démocratique du Congo, Kenya, Tanzanie, Ouganda, Zaïre, Burundi, Rwanda et Mozambique)
Habitat et écologie: Dorstenia hildebrandtii se trouve sur les affleurements de corail et de calcaire granitique et dans la forêt ouverte, la forêt, la brousse, le fourré, la forêt de montagne sèche et humide et la forêt sempervirente des basses terres. Cette espèce est très répandue et ne semble pas menacée dans son aire de répartition.

La description: Dorstenia hildebrandtii est une plante succulente rhizomateuse ou tubéreuse inhabituelle recherchée dans les collections spécialisées de caudiciformes. Il a une base bulbeuse (caudex), charnue, brun rougeâtre, gonflée et brillante, dont le sommet s'allonge en une pousse simple ou ramifiée, couronnée de feuilles. Feuilles presque sans tige. D. hildebrandtii semble être assez variable et il existe diverses formes / sous-espèces morphologiques ou géographiques.
Caudex (base de la tige): Au-dessus du sol, bulbeux, plus ou moins gonflé, globuleux à poire, juteux, jusqu'à 4 (-5) cm de diamètre.
Tige (partie feuillue): Ascendant à érigé, ramifié ou non ramifié (les branches souvent arrêtées, avec des feuilles minuscules), charnues à parfois épaisses succulentes, 15-70 cm de long, environ (1-) 5-7 (-10) mm d'épaisseur au-dessus, vitreuses, translucides, tachetée de rougeâtre très finement pubérulente sous les feuilles, sinon glabre. Cicatrices de feuilles, stipules et inflorescences souvent visibles et proéminentes.
Feuilles: Sessiles ou presque sans pédoncules, disposés en spirale, charnus, oblongs à elliptiques, lancéolés, oblancéolés ou linéaires, aigus, se rétrécissant cuneately à la base, (0,5-) 1-12 (-20) cm de long, 3-16 mm de large, vert. Marge irrégulièrement crénelée grossièrement à dentée dentée parfois subentire, révolue lorsqu'elle est sèche. Surface supérieure glabre et lisse, la surface inférieure pubérulente à glabre, nerfs latéraux non proéminents. Stipules subulées, de 1 à 2 mm de long. Chartacée à papyracée une fois sèche.
Inflorescence: Solitaires ou par paires près de l'apex des tiges, arrondis presque étoilés ou étroitement elliptiques à 3–6-anguleux de contour. Pédoncule (2-) 5-10 (-25) mm de long, parfois recourbé, finement et densément duveteux. Récipient vert à violet foncé de 4 à 12 mm de diamètre, suborbiculaire à en forme d'entonnoir, appendices (2-) 5–7 (-12), triangulaires, effilés linéaires, à en forme de bande ou filiformes, très inégaux, (2-) 4-20 (-25) mm de long, avec des dents semi-circulaires à triangulaires inégales (jusqu'à 2 mm de long), formant un bord crénelé à denté, finement duveteux.
Fleurs femelles: Nombreux bifides de style dispersés. Corps endocarpe ovale à tétraédrique, d'environ 1-1,5 mm de long, verruculose sauf sur la face ventrale.
Fleurs mâles: Lobes du périanthe bondés (2) 3 (4) étamines (2) 3 (4).
Fruit: Ovoïde, verruqueux.
Saison de floraison: Du printemps à la fin de l'automne.

Sous-espèces, variétés, formes et cultivars de plantes appartenant au groupe Dorstenia hildebrandtii

  • Dorstenia hildebrandtii Engl. : a une base bulbeuse charnue, brun rougeâtre, gonflée (caudex) avec une pousse simple ou ramifiée atteignant 70 cm de haut couronnée par des feuilles. Distribution: pousse dans des habitats secs au Congo, au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda, au Zaïre, au Burundi, au Rwanda et au Mozambique.
  • Dorstenia hildebrandtii F. crispa"href = '/ Encyclopédie / SUCCULENTS / Famille / Moraceae / 29214 / Dorstenia_hildebrandtii_f._crispa'> Dorstenia hildebrandtii f. crispa
  • Dorstenia hildebrandtii f. rubra
  • Dorstenia hildebrandtii var. schlechteri (Engl.) Hijman: jusqu'à 70 cm de hauteur tiges minces, la base non gonflée ni tubéreuse, mais élancée et rampante, les tiges souvent non ramifiées. Distribution: Pousse dans les habitats mésiques de l'est de la Tanzanie et du Kenya

Bibliographie: Principales références et autres conférences
1) J. Hutchinson et A. B. Rendle "Flore de l'Afrique tropicale" Vol 6 Partie 2, page 17 1916
2) C. C. Berg «Flora Zambesiaca» Vol 9 Partie 6, page 13 1991
3) Urs Eggli "Manuel illustré des plantes succulentes: les dicotylédones" Springer Science & Business Media, 2002
4) Werner Rauh «Le monde merveilleux des plantes succulentes: culture et description de certaines plantes succulentes autres que les cactus» Smithsonian Institution Press, 1984
5) Stuart Max Walters «La flore des jardins européens: les dicotylédones (partie I)» Cambridge University Press, 1989
6) Jacobsen «Lexique des plantes succulentes» Littlehampton Book Services Ltd. 1974
7) Edgar Lamb, Brian Lamb "La référence illustrée sur les cactus et autres plantes grasses" Volume 5 Blandford Press, 1978
8) Alfred Byrd Graf «Exotica, série 4 internationale: cyclopédie picturale de plantes exotiques des régions tropicales et quasi-tropiques» Éditeurs Roehrs Co., 1982
9) Autorité de la liste rouge des plantes d'Afrique de l'Est de l'UICN CSE 2013. «Dorstenia hildebrandtii. La Liste rouge de l'UICN des espèces menacées. Version 2014.2. . Téléchargé le 27 octobre 2014
10) Berg, Cornelis C. "Moreae, Artocarpeae, et Dorstenia (Moraceae), avec des introductions à la famille et Ficus et avec des ajouts et des corrections à la monographie 7 de Flora Neotropica". Flora Neotropica 83: 1–346. 2001

Culture et propagation: Aimé des collectionneurs, Dorstenia hildebrandtii est une excellente plante en pot et devrait constituer un ajout intéressant à une collection.
Taux de croissance: Il pousse bien, bien que très lentement, mais il est possible d’augmenter la vitesse de croissance dans une certaine mesure en fournissant une quantité adéquate d’eau, de chaleur et d’engrais pendant la saison de croissance active, mais il est susceptible de pourrir s’il est trop humide.
Exposition: Il a besoin d'ombre légère, mais le caudex doit être à l'ombre, tandis que les feuilles préfèrent un peu de soleil. Évitez les rayons directs du soleil en été. Lumière vive si cultivée à l'intérieur.
Sol: Il a besoin d'un terreau très poreux (ajoutez de la pierre ponce, de la vulcanite et de la perlite). Il fait mieux dans un sol plutôt acide.
Arrosages: Pendant la saison de croissance, les plantes apprécient une bonne quantité d'eau mais laissent le sol sécher légèrement entre les arrosages, en s'assurant qu'elles ne se dessèchent jamais complètement, mais restent au sec pendant l'hiver après la mort des feuilles. Il pourrit facilement et n'aime PAS beaucoup d'eau quand il n'a pas de feuilles. Ils doivent être conservés dans une humidité de l'air assez élevée.
Engrais: Ils sont fertilisés une fois pendant la saison de croissance avec un engrais équilibré dilué à la moitié de la concentration recommandée sur l'étiquette.
Tolérance au gel: En raison de son origine africaine pour garder au chaud en hiver, la température moyenne minimale de sécurité est de 15 ° C, bien qu'elle puisse baisser pendant de courtes périodes. Il peut être cultivé en extérieur dans des climats sans gel, il faut de toute façon se maintenir au-dessus de 10 ° C et sécher en hiver. Il est très enclin à pourrir dans des conditions fraîches et humides. USDA Zone 12, mais fonctionne très bien dans les conteneurs.
Maintenance: Rempotez tous les deux ans. C'est comme des pots avec des trous de drainage généreux.
Propagation: Les dorsténies sont généralement propagées par graines. Les graines germent facilement à 21 ° C. Elles peuvent également être multipliées par boutures.
Avertissement: Comme pour tous les Adenias, toutes les parties de cette plante sont très toxiques et doivent être manipulées avec prudence, en particulier lors de la taille.


Nom Statut Niveau de confiance La source Date de livraison
Dorstenia braunii Engl. Synonyme WCSP (en révision) 2012-03-23
Dorstenia brevifolia Peter Synonyme WCSP (en révision) 2012-03-23
Dorstenia hildebrandtii var. hildebrandtii Synonyme TRO 2012-04-18
Dorstenia marambensis Peter Synonyme WCSP (en révision) 2012-03-23
Dorstenia polyactis Peter Synonyme WCSP (en révision) 2012-03-23
Dorstenia renneyi Airy Shaw et N.P.Taylor Synonyme WCSP (en révision) 2012-03-23
Dorstenia rhomboïde Peter Synonyme WCSP (en révision) 2012-03-23
Dorstenia Tanneriana Peter Synonyme WCSP (en révision) 2012-03-23

Cette espèce contient les taxons infraspécifiques suivants *.

Nom Statut Niveau de confiance La source Date de livraison Synonymes
Dorstenia hildebrandtii var. schlechteri (Angl.) Hijman Accepté WCSP (en révision) 2012-03-23 5

La liste des plantes ne tente pas d'inclure tous les taxons infraspécifiques.


Voir la vidéo: 158:Unboxing Rare Dorstenia Succulent, Wish List Plant From East Austin Succulents. + Care Tips!