Némophile - Semer, planter, entretenir, choisir

Némophile - Semer, planter, entretenir, choisir

Némophile ou némophila, superbes coussins de fleurs !

Némophile est une plante annuelle qui se ressème assez facilement, une plante couvre sol qui arrive doucement dans nos jardins. Elle est originaire d’Amérique de l’ouest (USA). Elle bénéficie d’une croissance rapide et d’une floraison longue. Némophile produit un nombre de fleurs assez incroyable, des fleurs simples, à 5 pétales arrondis, de couleur bleu, violet, ou blanc dont il existe quelques cultivars qui ont un grand succès. Elle se développe par la formation de buissons bas, 30 cm max de hauteur, au beau feuillage très décoratif et serré, formant un véritable tapis végétal quand elle est bien installée. C’est une plante qui nécessite un sol frais, plutôt léger pour laquelle il faut être attentif, notamment pendant les périodes chaudes, car elle souffre rapidement de la sécheresse. L’arrosage est obligatoire dans les régions les plus chaudes par contre elle peut être installée quelque soit l’exposition au jardin, ensoleillée, mi-ombre et ombre ce qui offre de nombreuses possibilités d’utilisation.

Nom botanique :

Nemophila SPP

Info plante :

• Cycle : Plante annuelle ou bisannuelle
• Feuillage : Caduc
• Rusticité : Plante gélive
• Famille : Hydrophillaceae, hydrophyllacée
• Port : Buissonnant. Fleurs sur tiges érigées
• Exposition : Soleil, mi-ombre, ombre
• Sol : Tout sol drainé, frais, plutôt léger
• Semis : en mars,
• Plantation : Printemps
• Floraison : Avril à aux premières gelées.
• Enracinement : Racine
• Zone de culture : jusque 7 – 11 (voir les carte de rusticité France – Quebec)
• Origine : Ouest USA
• Plante mellifère : Non
• Plante comestible : Non
• Plante toxique : Non

Particularités de Némophile :

• Floraison longue et généreuse.
• Les fleurs sont petites, en corole, plus ou moins 2 cm
• Pas si facile au jardin.
• Pouvoir de germination des graines assez court.

Quels avantages au jardin :

• Floraison magnifique, parfois aux coloris originaux.
• Existe en de nombreuses variétés.

Quelle exposition pour némophile ?

Soleil, mi-ombre ou ombre

Quel sol ?

• Sol toujours frais léger et riche.

Méthode de multiplication ?

• Semis.

Quand semer némophile ?

• Au mois de mars, en pleine terre.
• Éventuellement sous abri en fin d’automne pour une floraison plus rapide au printemps

Comment semer ?

• Travaillez la terre sur une demi-hauteur de bêche.
• Nettoyez bien le sol des cailloux, des racines et des herbes.
• Arrosez le sol suffisamment.
• Semez en ligne ou librement.
• Recouvrez les graines de terreau pour semis, d’une très fine épaisseur.
• Maintenez le sol humide en arrosant toujours en pluie très fine.
• Quand les plantules apparaissent, éclaircissez si besoin.

Quand planter ?

• Au printemps, dès les mois de mars ou avril.

Comment planter les Némophile ?

• Travaillez la terre en profondeur, sur une demi-bêche.
• Ajoutez lui un substrat drainant comme du sable si besoin.
• Ajoutez du terreau pour plantation et obtenez un substrat bien uniforme.
• Creusez et placez les godets avec 25 cm de distance en tous sens.
• Recouvrez de terreau et terre du jardin. Tassez.
• Arrosez.
• Le sol doit toujours être humide, soyez vigilant par temps chaud.

Entretien :

Supprimez les fleurs fanées, pour maintenir une belle floraison.
• Arrosez régulièrement némophile n’apprécie pas la sécheresse.
• Arrosez souvent mais pas forcément en excès.

Floraison (période) :

• De avril à octobre

Variétés :

Némophile Maculata : Superbe petite fleur violet clair décorée de taches plus denses.
• Ném. Penny Black : Les fleurs sont violet foncée et bordée de blanc/crème (voir ci dessous)
• Nem. Sky Blue (Photo du haut) : Fleur bleu électrique et coeur blanc.

Comment l’accorder au jardin ?

Plantez les némophile avec des stellaires, des saxifrages, des orpins…

Utilisation :

Au jardin : en bordure, en rocaille, en massif, en sous-bois
• Sans jardin :
En pot, d’une vingtaine de cm, par groupe de 4 plants ou bien encore dans un vasque.

Fiche rapide :

Crédit photo Wikipedia.org under creative commons licence.

Résumé

Nom de l'article

Comment semer ou planter Némophile

Description

Némophile produit des couvre-sols buissonnants hyper fleuris. Les fleurs sont aux couleurs vives ou claires, unies ou bi-colores, en corolle... Superbe. Elle s'acclimate au jardin ensoleillé, mi-ombre ou ombre, à condition d'y trouver un sol léger riche et frais !

Auteur

Nom de l'éditeur

jaime-jardiner.com

Logo de l'éditeur


La plantation

Du côté des températures, cet arbre résiste à celles qui descendent jusqu’à -10°C. Si vous vivez dans une région où l’hiver est rude, il faudra faire attention aux gelées successives. En conséquence, il convient de le planter dans un endroit où il peut profiter du soleil tout au long de la journée !

Crédits : iStock / Elenakirey

La plantation peut se faire au printemps, dans un sol bien drainé – l’araucaria n’est pas très exigeant quant à sa nature du moment qu’il est frais. L’année qui suit sa plantation est cruciale en termes d’apport en eau. L’arrosage doit être régulier, quitte à l’intensifier pendant les périodes de temps sec et chaud.


Les critères pour bien choisir votre gazon

Certains critères peuvent s’avérer décisifs dans le choix de votre futur gazon. Vous en trouverez ci-dessous quelques exemples afin de vous aider dans votre quête du gazon parfait.

La résistance au piétinement

La résistance d’un gazon au piétinement constitue un critère indispensable dans le choix de celui-ci. Certaines variétés étant bien plus robustes que d’autres, il sera donc nécessaire d’évaluer le degré ou l’absence de piétinement que subira votre pelouse ainsi que l’utilisation que vous souhaitez lui donner afin d’orienter votre choix vers une variété plutôt qu’une autre.

Le choix de la longueur

Toutes les variétés de gazon ne possèdent pas tous la même longueur idéale et ne doivent donc pas être tondues à la même fréquence. La longueur idéale du gazon se situerait non plus à 5 cm comme c’était le cas auparavant mais plutôt aux alentours de 8 cm afin de permettre à l’herbe de se sécher moins vite et au sol de demeurer plus frais. Cette longueur est parfaite pour certaines variétés comme c’est le cas de la fétuque qui supportent mal les tontes courtes. En revanche, d’autres variétés de gazon comme celles utilisées pour les pelouses ornementales devront être malgré tout tondues de manière assez courte.

En fonction du climat

Les aléas climatiques ont un impact direct qui peut être réellement néfaste sur la santé de votre gazon. Il existe cependant des variétés très résistantes aux périodes de sécheresse car elles ne nécessitent pas un arrosage intensif comme c’est le cas du cynodon ou encore des fétuques qui sont donc particulièrement indiquées par exemple dans les régions chaudes et ensoleillées du Sud de la France.

Les contraintes d’entretien

Selon le type de gazon choisi, l’entretien qu’il va nécessiter n’est pas toujours tout à fait le même. Certaines variétés nécessitent un arrosage plutôt conséquent en périodes de sécheresse, d’autres doivent quant à elles faire l’objet d’une tonte et/ou d’une fertilisation assez régulière comme par exemple le pâturin ou encore l’agrostide. Le temps que vous souhaitez consacrer à l’entretien de votre gazon est donc un élément important à prendre en compte dans choix de votre pelouse.

Vous l’aurez compris, choisir son gazon n’a donc rien d’anodin. A l’heure de vous décider, il conviendra de vous poser quelques questions simples afin de pouvoir aisément sélectionner le type de gazon le plus adapté à vos besoins en fonction de l’usage que vous souhaitez lui donner mais également en vous référant à d’autres critères d’ordre esthétique et climatique. Vous pourrez ainsi acheter semence gazon en parfaite connaissance de cause et profiter un maximum de celui-ci !


Comment choisir, semer et entretenir son gazon rustique ?

Un gazon régulier et bien vert est toujours associé à un jardin beau et bien entretenu. Mais comment procéder pour arriver à un résultat parfait ? Comment choisir un gazon en fonction de son terrain et de l’usage que l’on veut en faire ? Quelles sont les différences entre les variétés ? Pourquoi le gazon rustique constitue-t-il un bon compromis entre résistance et esthétique ? Quelles sont les techniques pour planter et entretenir son gazon ? Suivez notre guide complet et apprenez comment faire de votre jardin une véritable invitation à la détente.

Sommaire

Qu'est ce que le gazon ?

Le gazon est un mélange de différentes espèces de graminées, choisies en fonction de leurs caractéristiques, par rapport à l’usage que vous avez de votre jardin. Les proportions varient selon le type de pelouse que vous souhaitez faire pousser : ornement, détente, fleurie ou sport. Une bonne solution consiste à utiliser du gazon rustique.

C’est le plus facile à faire pousser et il s’adapte bien à tous les types de terrains. Son aspect final offre un bon compromis entre les pelouses d’ornement et de détente.

Gazon ombre Jardiland jusqu'à 100 m2

Gazon spécial soleil Jardiland jusqu'à 100 m2

Gazon réparation rapide Jardiland jusqu'à 45 m2

Jardiland - Gazon regarnissage terrain sec 1 kg

Quelles sont les différentes espèces de graminées ?

Le ray-grass

C’est l’herbe la plus utilisée dans les mélanges de gazons. Elle représente 30 à 50 % des bons mélanges de gazons rustiques et offre une pousse et un développement rapides, lui assurant un avantage certain sur les mauvaises herbes.

Elle résiste bien au piétinement, à la sécheresse et au froid. En été, elle arrête de se développer au-dessus de 25°, ce qui permet d’espacer les tontes.

Les fétuques

Il existe plusieurs types de fétuques : rouge, élevée ou ovine. Chacune a ses avantages, mais on considère que ces variétés sont bien adaptées aux régions du sud.
En effet, elles supportent très bien la chaleur et la sécheresse.

Les fétuques rouges sont fines et se déclinent en plusieurs catégories : traçante, demi-traçante, gazonnante…

Elles acceptent bien les coupes courtes et fréquentes. La fétuque élevée s’adapte à des sols et conditions météo très variés. C’est l’une des espèces de graminées les plus résistantes aux maladies, au piétinement, à la sécheresse ou aux excès d’eau. La fétuque ovine est très fine, avec une faible vitesse de pousse. Cela lui donne un aspect dense et très ornemental.

Les pâturins

Le pâturin des prés résiste très bien au piétinement et à l’arrachement, grâce à de puissants rhizomes qui se régénèrent rapidement. Son installation est lente, mais il convient aussi bien aux terrains de sport qu’aux pelouses d’agrément bien entretenues.

Le pâturin commun pousse vite, et est particulièrement intéressant pour des semis tardifs à l’automne. En revanche, il supporte mal la chaleur et la sécheresse.

Les agrostides

Cette graminée a la particularité de développer un feuillage très fin et rampant, créant un gazon dense et serré. Votre pelouse supportera des tontes très courtes (5 millimètres) et fréquentes.

On utilise en général cette espèce pour les greens de golf et les jardins d’ornement. Elle demande un entretien important et est plutôt délicate à semer, mais elle offre un rendu très esthétique.

Quel type de gazon pour quel usage ?

Avant de semer votre gazon, vous devez déterminer quel usage vous souhaitez faire de votre jardin. Si le gazon rustique offre de nombreux avantages et s’avère être un bon compromis, certains types de gazons sont plus spécialisés.

Vous les sélectionnerez en fonction du rendu global que vous voulez donner à votre extérieur. Pour mettre en valeur vos massifs de fleurs, ou un monument, choisissez un gazon d’ornement. Pour un aspect naturel, optez plutôt pour une pelouse fleurie. Voici un aperçu des principaux types de gazons :

Pelouse ornementale

C’est l’image typique du gazon anglais, que l’on s’imagine tailler au ciseau pour un aspect parfait. S’il n’est pas nécessaire de passer son temps à quatre pattes pour traquer le brin qui dépasse, l’entretien doit être soutenu et rigoureux.

Ce type de pelouse ne supporte pas le piétinement et convient bien aux jardins d’agrément, pour entourer de beaux massifs de fleurs ou des statues, par exemple. Pour renforcer l’aspect esthétique et préserver votre pelouse, délimitez des chemins avec bordures.

Vous pouvez aussi placer des dalles qui créeront un joli passage naturel au milieu du jardin. Ce type de gazon est composé d’agrostides, de pâturin des prés et de fétuques traçantes.

Pelouse détente et loisirs

Si vous prévoyez de semer un gazon dans lequel vous pourrez marcher pieds nus, pique-niquer ou faire la sieste, choisissez un gazon d’agrément de type détente et loisirs. Il sera plus robuste et facile d’entretien que la pelouse ornementale.

Résistant bien au piétinement, c’est l’alternative idéale pour un jardin fréquenté par des enfants ou des animaux domestiques. Il est composé de ray-grass, de pâturin et de fétuques.

Pelouse fleurie

Pour un aspect naturel et champêtre, choisissez une pelouse fleurie. Cette variété de pelouse se développe bien dans les jardins, car elle demande peu d’entretien. En revanche, votre espace extérieur se rapprochera plus des paysages de La Petite Maison dans la prairie que du jardin japonais.

Elle convient à tous ceux qui recherchent un rendu naturel, avec de belles fleurs colorées et des herbes hautes. Le mélange est composé de plantes annuelles, bisannuelles ou vivaces, avec des floraisons décalées tout au long de la saison.

Pelouse sport

Idéal pour les adeptes de football ou de rugby, ce type de gazon vous assure une belle couverture, même avec un piétinement intense.

Il est composé de variétés de graminées très résistantes, mais demande tout de même un entretien régulier. Vous devez garantir une fertilisation soutenue grâce à des engrais spécifiques, et être vigilant quant au regarnissage des parties abimées.

Ce gazon est en général un mélange de pâturin et de ray-grass.

Autres pelouses

Il existe une grande variété de pelouses en plus des principales que nous venons de citer. Pour choisir celle qui vous convient, il vous faut tenir compte de votre type de terrain, de la météo ou de l’ensoleillement.

Si une surface est détériorée ou arrachée, optez pour un gazon de garnissage. Sa pousse rapide permet de remplacer en peu de temps les parties abimées de votre pelouse. Pour un jardin ombragé, protégé par des arbres par exemple, tournez-vous vers un gazon spécial ombre.

La pelouse spontanée comprend des graminées vigoureuses et faciles d’entretien. Elle pousse dans la plupart des régions, mais présente un intérêt esthétique limité, avec de nombreuses variations de niveaux et de couleurs.

Quel type de gazon rustique choisir ?

Il n’est pas toujours simple de savoir quel gazon choisir. Pour un gazon facile à vivre et résistant, nous vous conseillons d’opter pour un gazon rustique.

Il est composé d’un mélange de graminées présentant de nombreux avantages. Il s’avère robuste face au piétinement et à la sécheresse, tout en assurant une bonne couverture du terrain.

L’entretien est réduit, il s’adapte à tous les types de terrains et reste économique à l’achat. Il est idéal pour couvrir de grandes surfaces et offre un bon compromis entre ornementation et résistance aux piétinements et autres agressions.

Une fois votre projet de pelouse déterminé, vous devez vous intéresser à la composition du gazon rustique.

La teneur en ray-grass anglais sera votre principal critère de choix. Jetez un œil à l’emballage : si le pourcentage de ray-grass est autour des 20 %, vous êtes probablement en présence d’un produit bas de gamme. Nous vous conseillons d’opter pour un gazon rustique contenant au minimum 40 % de ray-grass anglais, complété par du pâturin, de la fétuque rouge et des agrostides.

Prenez également en compte la taille de votre terrain. Les emballages indiquent la surface couverte optimale avec le contenu du sac.

Chez Jardiland, vous trouverez toutes une gamme de produits 100 % semences ou mélangés avec de l’engrais pour une fertilisation maximale de votre sol et un bon développement des semis.

Quand le semer ?

En fonction de la région où vous habitez, vous devrez semer votre gazon rustique à différentes périodes. Sachez qu’une température minimale de 10°C est indispensable pour assurer la germination des semences.

Dans tous les cas, vous devrez éviter les épisodes de grand froid et les fortes sécheresses. L’automne et le printemps sont les deux moments optimaux pour favoriser la prise des semences.

En automne, si vous habitez dans les régions du nord de la France ou en zone d’altitude, semez le gazon rustique entre début septembre et fin octobre. Les périodes de chaleur sont passées, la pluie est plus fréquente et les gelées sont encore loin.

Les graines bénéficient des meilleures conditions pour s’implanter et débuter leur développement.

Pour le sud, la période s’étale de fin septembre à fin novembre.

Au printemps, répandez vos semences entre avril et fin juin dans le nord, et entre mars et mai pour la moitié sud de la France. La terre aura eu le temps de se réchauffer après l’hiver, mais vous aurez besoin de l’arroser plus régulièrement et d’apporter des éléments nutritifs en utilisant des engrais spécifiques.

Comment le semer ?

Préparez la terre à l’aide d’un motoculteur ou d’une bêche

En premier lieu, éliminez tous les éléments indésirables comme les cailloux, les herbes et les racines. Vous pouvez utiliser un motoculteur, pour les surfaces supérieures à 100 m², ou une bêche pour les petites surfaces.

Essayez de labourer la terre sur une profondeur de 20 à 30 cm. Avec le motoculteur, effectuez deux passages croisés à petite vitesse afin d’arracher toutes les racines correctement.

Si les fraises tournent trop vite, vous risquez de réduire la terre en poussière, et elle se compactera à la première pluie en étouffant les graines. Vous pouvez ensuite laisser la terre prendre le soleil, pour détruire les dernières herbes en les desséchant.

Incorporez de l’engrais pour gazon à l’aide d’un épandeur et d’une griffe

Un épandeur à roue ou portable est indispensable pour répartir l’engrais de manière homogène sur toute la surface de votre jardin. L’engrais permet d’améliorer la germination en apportant des éléments nutritifs à votre sol, et de faciliter la pousse.

Ensuite, incorporez l’engrais à la terre à l’aide d’une griffe. Vous devez gratter la terre de manière à enterrer le fertilisant sur une dizaine de centimètres.


Bien choisir son élagueur

Quels sont les avantages des élagueurs Outils WOLF ? Comment choisir entre une coupe franche et une coupe mixte ? On vous dit tout.

Le crédo d’Outils WOLF : confort, efficacité, durabilité.

Des années de recherches ont permis à la marque de créer des élagueurs toujours plus performants : légers, avec manches télescopiques, dotés d’une tête de coupe avec démultiplication intégrée mais aussi des lames traitées PFTE qui ne s’altèrent pas dans le temps, ne rouillent pas et sur lesquelles la sève ne reste pas collée.

Les points forts des élagueurs Outils WOLF

Nos élagueurs sont prévus pour durer : la vis de rattrapage de jeu présente sur les élagueurs Outils WOLF permet d’avoir des produits toujours performants. Toutes les pièces sont disponibles chez Outils WOLF et les butées en caoutchouc sont interchangeables ce qui permet de remplacer uniquement cette partie en cas d’usure. Aucune vis n’est apparente de part et d’autre des élagueurs, il n’y a donc aucun risque de blessure de l’arbre ou de création de maladies.

Comment choisir entre coupe franche et coupe mixte ?

La coupe franche est la plus connue, elle s’adapte au bois vert jusqu’à 45 mm. Ce principe de coupe peut également être utilisé pour le bois dur grâce à la démultiplication mais il sera nécessaire de forcer légèrement.

Invention d’Outils WOLF, la coupe mixte permet de répondre à la demande de taille de bois dur, plus difficile à couper que le bois vert. Ce système de coupe a l’avantage de ne pas marquer le bois : il est donc efficace sur bois vert et sur bois dur. Ce n’est pas le cas de la coupe franche avec son système de bay pass uniquement efficace sur bois vert. La coupe mixte permet de couper du bois dur jusqu’à 50 mm.

Les élagueurs Outils WOLF sont, depuis 50 ans, un succès. Coupe franche ou coupe mixte, la vraie différence se passe sur le bois dur. Faites votre choix !


Video: 5 secrets pour cultiver et entretenir la lavande